wein.plus
Attention
Vous utilisez un ancien navigateur qui peut ne pas fonctionner comme prévu. Pour une meilleure expérience de navigation, plus sûre, veuillez mettre à jour votre navigateur.

Se connecter Devenez membre

Régions

Description complète de toutes les zones de culture européennes, de leurs cépages, de leurs traditions et de leurs règles juridiques, avec des cartes.

Région de production en Bourgogne 135 growing regions

Mazis-Chambertin AOC
Mazoyeres-Chambertin AOC
Mercurey AOC
Montagny AOC
Monthelie AOC
Montrachet AOC
Pernand-Vergelesses AOC
Pouilly-Fuissé AOC
Pouilly-Loché AOC
Pouilly-Vinzelles AOC
Richebourg AOC
La Romanée AOC
Romanée-Conti AOC
Romanée-Saint-Vivant AOC
Ruchottes-Chambertin AOC
Rully AOC
Saint-Bris AOC
Saint-Romain AOC
Saint-Véran AOC
La Tâche AOC
Viré-Clessé AOC
Crémant de Bourgogne AOC
Puligny-Montrachet AOC
Chambolle-Musigny Premier Cru AOC
Chambertin AOC
Nuits-Saint-Georges Premier Cru AOC
Corton Maréchaudes AOC
Mercurey Premier Cru AOC
Pommard Premier Cru AOC
Puligny-Montrachet Premier cru AOC
Bourgogne Côtes du Couchois AOC
Volnay Premier Cru AOC
Meursault Premier Cru AOC
Aloxe-Corton Premier Cru AOC
Vosne Romanée Premier Cru AOC
Bourgogne Chitry AOC
Bourgogne Côtes d´Auxerre AOC
Bourgogne Coulanges-La-Vineuse AOC
Bourgogne Épineuil AOC
Bourgogne La Chapelle Notre-Dame AOC
Bourgogne Le Chapitre AOC
Bourgogne Montrecul AOC
Bourgogne Tonnerre AOC
Bourgogne Vézelay AOC
Bourgogne Mousseux AOC
Savigny-Les-Beaune Premier Cru AOC
Fixin Premier Cru AOC
Macon-Berzé AOC
Chassagne-Montrachet Premier Cru AOC
Coteaux Bourguignons AOP
Macon-Cruzille AOC
Bourgogne Côte Saint-Jacques AOC
Montagny Premier Cru AOC
Vézelay AOC
Bourgogne Côte d’Or AOC
Macon-Pierreclos AOP
Macon Milly Lamartine AOP
Monthelie Premier Cru AOP
Macon-Vergisson AOP
Gevrey-Chambertin Premier Cru AOP
Givry Rouge AOC
Santenay Premier Cru AOC
Santenay-Beauregard Premier Cru
Macon-Uchizy AOC
Macon-Prissé AOC
Givry Premier Cru AOC
Saint-Aubin Premier Cru AOC

Description de Bourgogne

Cette région de l'est de la France s'étend sur 32 000 km². Sa capitale est Dijon, siège de l'Université de Bourgogne, mais la capitale du vin est Beaune. Du point de vue administratif, elle est divisée en quatre départements: Côte d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire et Yonne. La région viticole de la Bourgogne ne correspond cependant pas à cela. En effet, la Nièvre, riche en forêts et en bois de chêne pour la production de barriques, fait partie de la région viticole de la Loire. Le département du Rhône (à ne pas confondre avec la région viticole du Rhône), situé au sud et patrie du Beaujolais, possède une grande autonomie. Du point de vue administratif, il fait partie de la région Rhône-Alpes, mais est considéré comme faisant partie de la région viticole de Bourgogne. Le département de l'Yonne, situé au nord, avec la région de Chablis, est également appelé Basse-Bourgogne.

 Burgund - Aloxe-Corton - Côte de Beaune

Historique

La Bourgogne est l'une des régions viticoles les plus anciennes et les plus importantes de France. La viticulture a été influencée par les Grecs avant l'arrivée des Romains. Ces derniers fournissaient du vin et des objets d'art aux Celtes (Gaulois) qui vivaient ici à l'époque. Le fameux cratère de Vix (une jarre de mélange pour le vin) dans une tombe de princesse celte datant du 6e siècle avant Jésus-Christ témoigne du commerce entre les deux peuples. Les premiers témoignages sur la viticulture remontent à 312, dans un écrit adressé à l'empereur Constantin (288-337). L'évêque Grégoire de Tours (538-594) écrivait dans son histoire sur les Francs que dans les montagnes à l'ouest de Dijon poussait un vin noble comparable au Falern.

Selon une légende qui n'est évidemment plus vérifiable, l'empereur Charlemagne (742-814) possédait un vignoble qui existe encore aujourd'hui sur la commune d'Aloxe-Corton. La Bourgogne était composée de deux royaumes à partir de l'année 879 et fut un duché indépendant pendant la longue période allant de 947 à 1493. La grande importance de l'Église catholique pour la viticulture française et européenne est indissociable des Cisterciens. Cet ordre a été fondé au monastère de Cîteaux en 1098 par Robert de Molesme. En 1308, Avignon a été fondée comme lieu d'exil des papes. Ils se délectèrent du "vin de Beaune" et le pape Urbain V (1310-1370) émit en 1364 une bulle dans laquelle il interdisait, sous peine d'excommunication, à l'abbé de Cîteaux d'envoyer une seule goutte de vin de Beaune à Rome.

C'est sous le duc de Bourgogne Philippe le Bon (1396-1467) que furent fondés en 1443 les célèbres Hospices de Beaune, dont les revenus proviennent d'un vignoble et sont utilisés depuis maintenant 600 ans pour les soins aux personnes âgées et aux malades, avec des ventes aux enchères annuelles depuis 1859. On attribue au duc le fait d'avoir personnellement choisi une variété de pinot noir et de l'avoir imposée comme cépage obligatoire pour la région. Il a également promulgué des lois qui constituaient déjà à l'époque une sorte de système d'appellation en Bourgogne. A cette époque, le vin de Beaune comptait parmi les plus célèbres du monde. L'ecclésiastique Claude Arnoux (1695-1770) publia en 1728 le livre "La Situation de la Bourgogne", dans lequel il décrivait les vins de Bourgogne et leur élaboration.

La viticulture à l'époque moderne

L'histoire de la viticulture bourguignonne a été très mouvementée au cours des siècles suivants. Dans les années 1930, les conséquences tardives de la Première Guerre mondiale (1914-1918), les mouvements d'abstinence et plusieurs années de mauvaises récoltes ont entraîné une grande crise des ventes qui a contraint de nombreux propriétaires à vendre leurs vignobles. C'est pourquoi deux patriotes bourguignons ont fondé en 1934 la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, afin de préserver la tradition du vin de Bourgogne. Celle-ci organise des événements annuels comme Les Trois Glorieuses et Saint-Vincent Tournante.

Plus de 10.000 viticulteurs exploitent environ 40.000 hectares de vignes. La plupart d'entre eux ne possèdent qu'un ou deux hectares, c'est pourquoi la Bourgogne est également appelée "le pays des petits propriétaires terriens". Seul un tiers environ d'entre eux se consacre exclusivement à la viticulture. Les grands domaines viticoles ne s'appellent pas ici "Château" comme dans le Bordelais, mais le plus souvent "Domaine". Les sols très variés sont composés de granit et d'ardoise, de marne et de calcaire ainsi que de gravier et d'argile. Le climat, essentiellement continental, se caractérise par des hivers froids et des étés relativement courts en raison de la situation septentrionale. Les mois de mai et juin ainsi que le mois d'octobre sont souvent marqués par des précipitations abondantes.

Classification

Dans le système centralisé de classification de la qualité des appellations, la notion de terroir joue un rôle important. De petites parcelles juxtaposées sont souvent totalement différentes. Par exemple, dans la région de la Côte de Nuits, on a identifié environ 60 types de sols différents, qui se distinguent par leurs caractéristiques physiques et chimiques, leur exposition à la pente, etc. et qui ont donné lieu à un classement en classes de qualité. Chaque vignoble (cru, climat) de la Côte d'Or et de Chablis (pas dans le Beaujolais et le Mâconnais) est répertorié avec précision. Le système valable pour l'ensemble de la région, qui compte plus de 100 appellations, est considéré comme compliqué, mais il est justement uniforme par rapport à la classification de Bordeaux. Il se base en grande partie sur le système établi dès 1861 par Jules Lavalle (1820-1880). Ce système est décrit en détail sous la rubrique Classification de la Bourgogne.

A partir des années 1990, la Bourgogne s'est tournée vers une viticulture proche de la nature. Anne-Claude Leflaive, propriétaire du Domaine Leflaive, a mis en garde contre les conséquences de l'exploitation abusive et a prédit que si l'on ne prenait pas soin des sols, il n'y aurait plus de vignobles et de vins bourguignons dans un avenir proche. Son domaine, ainsi que le célèbre Domaine de la Romanée-Conti, se sont convertis à la viticulture biodynamique et ont ainsi été les pionniers de la viticulture biologique, non seulement en Bourgogne, mais aussi dans toute la France et dans d'autres pays.

Environ 75% des vins produits sont des vins blancs et 25% des vins rouges et rosés. La grande différence avec le Bordelais et la plupart des autres régions françaises est que la plupart des vins sont produits en monocépage. En raison des conditions climatiques, les cépages précoces sont les mieux adaptés. Les quatre cépages dominants sont le chardonnay et l'aligoté pour les vins blancs, ainsi que le pinot noir et le gamay (beaujolais) pour les vins rouges.

Burgund - Trauben von Chardonnay, Aligoté, Pinot Noir, Gamay

Appellations

Les plus grandes zones (où d'autres appellations sont citées):

Karte von Burgund - Appellationen

La Côte d'Or - justement "le versant doré" - est le cœur et le fleuron de la Bourgogne, avec de nombreuses communes viticoles célèbres en tant qu'appellations indépendantes. Les meilleurs vins rouges poussent dans la partie nord de la Côte de Nuits, dans les communes de Chambolle-Musigny, Gevrey-Chambertin et Vosne-Romanée, avec de nombreux climats/locaux hautement classés (grands crus et premiers crus). Les meilleurs vins blancs proviennent des régions d'Aloxe-Corton, de Chablis, de Meursault et de Montrachet (Chassagne-Montrachet et Puligny-Montrachet). Les grands crus bourguignons comptent parmi les meilleurs et les plus chers vins du monde.

Aloxe-Corton: par Louis Latour
Carte: par DalGobboM¿!i? - Œuvre personnelle, GFDL, lien
édité par Norbert F. J. Tischelmayer
Cépages: Ursula Brühl, Doris Schneider, Institut Julius Kühn (JKI)

Dans cette section, vous trouverez
En ce moment 149,854 vins et 23,351 Producers, incluant 2,181 producteurs classés.
Système de notation Leurs sources dans le Guide du vin Echantillons de vins

EVENEMENTS PROCHES DE VOUS